Beijing : Master the art of bargaining in China

phpaZK729

 

#1 : The “stubborn” technique

Set a price in our head for the object you want to buy (according to its estimated chinese value) and don’t move from this price. Stay stubborn, but in a nice, courteous way. Always smile, don’t yell, don’t talk to the sellers as if they were dumb like way too many tourists do. They are very very clever people. Explain to them that it’s a win-win situation. That’s it’s “this or nothing”. No? No problem, I’m leaving (walk away). They will catch you up “Miss! Sir! Ok ok!”. They’ll try to raise your price. Insist on the fact that you know the price, that a friend of yours bought the same thing for the price you said (even if it’s not true). If they let you walk away, it means that you didn’t evaluate the value properly. It’s not tragic. You’ll find exactly the same thing in other shops.

#2 : The “just for you ’cause you’re nice” technique

Set a price in your head (the one you want to pay according to the chinese value of the object). Let them say the price first. It will be around 8 to 10 times the real price. Laugh nicely and say “tai gui le” (pronounce “thai goo ay le” – meaning : “It’s too expensive”). They will ask your “best price” and will give you a calculator. Type a price which is slightly (slightly! stay reasonable of they’ll just throw you away from their shop) under the price you set in your head. They will not react nicely. It’s ok. Ignore all the comments about how this is the price at which they bought the product, that the production costs are higher than the price you’re willing to pay and that you’re going to ruin their business. If they say this, do not yell at you and don’t look pissed as hell, then you’re fine. It means your price is reasonable and that they’re willing to bargain. Slightly raise your price until your reach you set price (insist on the fact that it’s quite a pain for you to do so, look a bit annoyed, but remain friendly). You’ll get the price you want.

 

1- La technique “je suis borné(e)”

Fixez un prix (estimation de la valeur du bien selon la conception chinoise), et n’en bougez plus. Dites à la vendeuse qu’elle a tout a y gagner. You get this or nothing. Non? Tant pis, je m’en vais. Restez sur le prix que vous avez fixé. Ils vous rattraperont «Miss! Sir! Lady! Ok Ok!». Ils essaieront de remonter votre prix. Insistez sur le fait que vous connaissez le prix (même si c’est faux), qu’un ami a acheté la même chose pour le prix que vous avez indiqué. N’en bougez pas. S’ils vous laissent partir, c’est que vous avez mal estimé. Ce n’est pas un drame, vous trouverez des choses similaires aux autres boutiques.

2- La technique “Hum… juste parce que vous êtes gentil(le) alors”

Elle consiste à fixer un prix (dans votre tête comme dans la technique n°1). Laissez les dire leur prix, s’il est trop cher, dites “tai gui le” (“taille goueille leu” = c’est trop cher!). Ils vous demanderont votre prix en vous tendant, bien entendu, la calculette. Tapez un prix un peu (je dis bien un peu!) en dessous du prix que vous êtes prêt à payer. Ils devraient réagir plutôt mal. Ne vous inquiétez pas. Ignorez les commentaires concernant le fait que vous allez ruiner leur commerce, que les coûts de production sont supérieurs au prix que vous proposez. Croyez moi, si c’était vraiment le cas, ils ne seraient pas là à négocier avec vous. S’ils s’énervent vraiment (donc qu’ils sont prêts à perdre la face, l’insulte ultime en Chine, c’est que votre prix est réellement trop bas. Ajustez ou rendez vous dans un autre magazin. S’ils rigolent, place à la négo! Remontez lentement (en montrant bien que ça vous ennuie mais que c’est que pour eux, hein, parce qu’ils sont gentils) jusqu’au prix que vous avez fixé. Vous l’obtiendrez à coup sûr!